Au total, 52 jeunes anciens boursiers du programme « English Access » ont participé à 3 jours de formation à Lomé. Ces Alumni, venus des 5 régions économiques du Togo ont suivi des formations données par leurs séniors Alumni de programmes de stages, d’études et de formations aux Etats-Unis, membres du GAAT.

Cette formation s’est déroulée du 15 au 17 septembre 2022. Elle a porté sur des thématiques comme : quelle jeunesse pour un développement durable en Afrique, la rédaction d’articles, la prise d’images et montage à partir d’un smartphone. Aussi, ont-ils eu l’opportunité de savoir un peu plus sur les programmes de bourses et d’échanges du Département d’Etat américain tout comme l’introduction au test d’Anglais TOEFL.

Le dernier jour a été consacré à une activité de salubrité publique au sein de l’Université de Lomé à la Cité B du Village du Bénin et au Centre des Œuvres Universitaires de Lomé (COUL).

La formation de Lomé a permis aux anciens boursiers du « English Access Program » de mieux se faire et faire du networking et d’accoucher de créer un réseau Access Alumni (AANI) qui va servir d’un cadre pour une meilleure inclusion de ces Alumni dans leurs communautés ainsi qu’un meilleur outil d’évaluation à long terme du programme Access au Togo.

« Nous sommes partis du constat qu’il y a un manque de suivi de ces anciens boursiers, une fois le programme fini. Et nous pensons qu’il est aussi utile de leur faire découvrir les autres opportunités qu’offre le Département d’Etat américain à travers l’ambassade des Etats Unis au Togo », a expliqué, Charles Kossi Akakpo, l’initiateur du projet.

Pour ce coordinateur du Access Program à Kara de 2017 à 2019, ces Alumni une fois rassemblée dans un cadre devront jouer le rôle de mentor et coach pour leurs jeunes frères qui bénéficient du programme.

A en croire M.Akakpo, d’autres activités vont se poursuivre à l’Université de Lomé et de Kara à la rentrée universitaire 2022-2023.

Flashback sur le « English Access Program »

Le programme initial piloté par le département des affaires publiques de l’Ambassade des Etats-Unis au Togo et le Bureau régional de la langue Anglaise de Dakar consistait à donner des bourses à des étudiants talentueux mais à faibles revenus, de pouvoir suivre une formation en Anglais.

Depuis 2014, plus de 300 étudiants ont bénéficié de ce programme mais il y a un manque d’outils efficaces de suivi et d’évaluation. En outre, ce public précieux pourrait être davantage inclus dans la planification et les activités du PAS pour plus d’impacts.

Source : AfricaRDV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *